A propos de Chint

Portefeuille complet de produit qui satisfait à vos demandes diverses

Modi a Tenu la Table Ronde pour 25 Entrepreneurs Chinois Nan Cunhui a Offert des Conseils pour les Fabriqués en Inde

Le 16 mai, le Premier ministre indien Narendra Modi a réuni la « Table Ronde des 25 Entrepreneurs Chinois » à Shanghai, la dernière étape de sa visite en Chine. Nan Cunhui (président du Groupe Chint), Jack Ma(fondateur du Groupe Alibaba) et Wang Jianlin (président du Groupe Wanda) sont parmi les invités.

       

    Le Premier ministre indien Modi prend la photo avec les élites entrepreneurs chinois

Sur la Table Ronde, Nan Cunhui a présenté au Premier ministre Modi la disposition et la construction industrielle du Chint en Inde, notamment les deux centrales photovoltaïques à Gujarat, le pays natal du Premier ministre, et à Rajasthan qui est proche. Il a dit : « Votre Excellence Monsieur le Premier ministre, les ‘Fabriqués en Inde’ que vous avez mentionnés sont très attrayants pour les entrepreneurs chinois. D’après ce que je sais, nous, les entreprises privées de la province du Zhejiang sont désireux de participer à la ‘Fabrication en Inde’ et de promouvoir le développement de l’Inde. » D’ailleurs, Nan Cunhui a proposé 5 suggestions visant les problèmes que les entreprises de Zhejiang rencontrent au cours de l’exploitation du marché indien :

1. Tenir un taux de change stable de roupie, détendre modérément le contrôle des devises étrangères et promouvoir le règlement en RMB.

2. Promouvoir activement la signature de l’Accord de Libre-Echange entre les pays, conférer le traitement de la nation la plus favorisé à la Chine, et rationaliser le recouvrement des droits de douane.

3. Relâcher les politiques pour la construction des projets gouvernementaux en Inde, et soutenir la participation des entreprises chinoises à la l’infrastructure locale dans les modes de PPP, BOT, etc.

4. Faciliter davantage la délivrance de visas pour les Chinois qui vont en Inde.

5. Relâcher davantage les limites réglementaires pour les acquisitions étrangères des sociétés indiennes, soutenir les acquisitions des entreprises locales par les sociétés chinoises, et participer à l’intégration locale et la mise à niveau des industries relatives.

Pendant ces dernières années, avec l’accélération du rythme de l’internationalisation, la coopération entre le Chint et l’Inde est devenue de plus en plus fréquente, et les projets de construction liés à l’Inde s’augmentent. On a fait des progrès significatifs surtout dans les domaines de nouvelle énergie, transmissions et distribution électrique.


Le Premier ministre indien Modi a serré la main avec Nan Cunhui, président du Groupe Chint

Dans le domaine de nouvelle énergie, le Chint a été choisi comme soumissionnaire du projet photovoltaïque de NVVN 24MW en 2011, et devenu le plus grand actionnaire en tenant 51% d’action. Dans le domaine de distribution et transmission électrique, le Chint fournir non seulement les transformateurs de 420/20kV 438MVA,420kV 60MVA,20/6.9kV 31.5MVA au projet de centrale thermique à IndBarath, mais aussi le 110kV GIS à grande intervalle à l’Autorité électrique à Gujarat, le pays natal du Premier ministre Modi. En même temps, comme les entreprises de différentes industries sont entrées en Inde, le Chint a manifesté graduellement sa capacité d’entreprise globale des forfaits de système.

En novembre de l’année dernière, Nan Cunhui a accompagné Xia Baolong, secrétaire du parti de la province du Zhejiang à rendre une visite amicale en Inde, et a participé ensuite au Congrès d’Échange et de Coopération entre les entreprises Zhejiang – Inde, pendant lequel le Chint a fait un don de système photovoltaïque de 10kW à l’Hôpital Centrale Ferroviaire de Nord de New Delhi.

 

          Xia Baolong, secrétaire du parti de la province du Zhejiang dans la visite en Inde avec les autres

Il est rapporté que Modi a proposé la stratégie de développement du « fabriqué en Inde » au début de sa possession de fonction, et il a attaché une grande importance à l’étude du « fabriqué en Chine », notamment en termes d’expérience de l’investissement.

Les experts estiment que la Chine et l’Inde sont très complémentaires dans l’économie, qui se reflète dans la différence des importances que les pas attachent sur le développement économique, et prouve aussi qu’il reste encore de nombreux domaines à exploiter entre les deux pays.

D’ailleurs, l’Inde a besoin urgent des infrastructures, qui sont exactement les points forts de la Chine, par exemple dans les infrastructures d’énergie, électricité, chemins de fer et d’autres qui contiennent de certaines techniques. Comme le besoin des infrastructures de l’Inde est très grand, il est peut-être le projet que Modi a voulu réaliser p